Chakras et équilibre émotionnel

Il n’y a pas que la circulation sanguine ou lymphathique qui compte dans le corps. Les chakras sont les points de rencontre entre les « nadis », méridiens énergétiques invisibles. Ces « roues » joyeusement colorées sont membres à part entière d’un maillage énergétique complexe et subtil. Leur connaissance permet de détecter nos points forts et faiblesses et d’activer les zones de notre corps et de notre cerveau qui vont stimuler émotions et sentiments positifs, immunité et même travail sur soi.

Le mot « chakra » désigne en sanskrit la roue, le disque. Dans notre corps énergétique, ils sont comme des capteurs d’énergie qui tournoient et chatoient en fonction de la vibration de notre énergie vitale. Les chinois disent que l’homme est le lien entre le ciel (7e chakra, et même plus…) et la terre (1er chakra). Il existe une multitude de ces centres énergétiques sur l’ensemble du corps, mais si vous ne deviez en retenir que quelques-uns et leurs caractéristiques principales, ce sont les sept qui suivent.

.

7 chakras principaux

Ils sont à la fois des capteurs, transmetteurs et émetteurs d’énergie. Capteurs de l’énergie vitale (le fameux « Qi » externe dont on vous parle souvent) qui nous entoure, transmetteurs du Qi interne dans le système nerveux et les organes référents, émetteurs de rayonnement lorsqu’ils sont harmonieux et dynamisés.

A contrario, lorsque notre corps physique et nos corps énergétiques (éthérique, astral, mental, spirituel…) sont en manque de lumière et d’énergie, les chakras peuvent tourner plus lentement, en sens inverse, ou même se fermer. C’est alors qu’apparaissent dysfonctionnements, blocages et maladies. Il est donc indispensable de veiller à les garder ouverts et « vivants ».

.

1er chakra : je suis ancré

patrickgermano.comSitué à la base de la colonne vertébrale, il est aussi appelé chakra racine. Il aide à la vitalité du corps en captant l’énergie de la Terre pour la transmettre aux chaînes organiques et aux glandes. Il est de couleur rouge vif et particulièrement actif lors des activités physiques (que ce soit le sport ou le ménage!).
Lorsqu’il est équilibré, il garantit stabilité et ancrage (« garder les pieds sur terre »), sentiment de sécurité et d’être à sa place.
Si vous manquez de volonté, de confiance en vous, êtes sujet à l’anxiété ou à des troubles alimentaires, il se peut que cela se passe au niveau du chakra racine.

.

2e chakra : je suis créatif

Le chakra sacré ou sexuel se situe juste au-dessus du pubis. Une fois l’énergie vitale du 1er chakra métabolisée, elle est transformée au niveau du 2e chakra en énergie créatrice. De couleur orange, il symbolise les émotions, l’énergie sexuelle et créatrice mais aussi le travail.
Si cette énergie créatrice est bloquée, cela peut donner des affections notamment liées à la fertilité (masculine ou féminine) ou un état dépressif.

.

3e chakra : je suis puissant

Situé au niveau du plexus solaire, il est de couleur jaune doré. Très souvent affecté par le stress émotionnel, il régit en partie nos interactions avec les êtres et les événements. Il symbolise l’estime de soi, la volonté, le pouvoir personnel et centralise toutes les énergies. Il est fondamental car il « innerve » énergétiquement toute la région.
Si l’on est trop perméable aux émotions négatives, les toxines sont envoyées aux organes qui lui sont reliés et les affections se manifestent (notamment sur le foie, l’estomac ou le duodénum par exemple).

4e chakra : j’aime

Le 4e chakra, ou chakra du coeur de couleur verte ou rose, est au carrefour des chakras inférieurs (corps) et chakras supérieurs (esprit). Il est le centre énergétique de l’Amour inconditionnel, celui qui unit les êtres entre eux, celui de l’Amour universel. Il symbolise la compassion, l’empathie, le pardon et rayonne vers l’extérieur. Il stimule aussi l’immunité et les capacités d’auto-guérison.
Déséquilibré, le chakra du coeur peut entraîner la peur d’être rejeté, l’incapacité à aimer, voire le repli sur soi.

.

5e chakra : je m’exprime clairement

Situé dans le creux de la gorge et de couleur bleue, le 5e chakra est celui de la communication par excellence, mais aussi et surtout de l’expression de soi. Epanoui, il permet d’exprimer notre personnalité profonde et notre potentiel. C’est par lui que nous pouvons retranscrire vers l’extérieur notre réalité intérieure. Il est aussi le siège de la clairaudience (capacité à être en lien avec un niveau d’écoute plus subtil).
On trouve les affections liées au déséquilibre du chakra de la gorge dans la sphère ORL (bronches, gorge, oreilles, voix…). Dans les émotions, cela se traduit par de la timidité ou de la nervosité dans le discours.

Les actes motivés par la volonté individuelle et guidés spirituellement sont ceux qui produisent les meilleurs résultats.
Jean-Paul Thouny, Thérapeute énergéticien

.
6e chakra : je fais confiance à mon intuition 

Lui, c’est le troisième oeil, siège de notre intuition. Il fait le lien entre hémisphère droit (intuition) et hémisphère gauche (intelligence) du cerveau. De couleur indigo, il donne accès à la clairvoyance et à notre guide intérieur. Pour développer ces qualités et laisser plus de place à votre intuition et votre discernement qu’à votre mental (!), pratiquez la méditation.
Les personnes dogmatiques ou trop rationnelles, mais aussi celles qui se sentent inférieures aux autres, peuvent présenter un déséquilibre du 6e chakra.

.
7e chakra : je vois clairement

Aussi appelé chakra coronal, c’est le chakra spirituel, l’auréole de sainteté si vous voulez! Situé au sommet de la tête sous la fontanelle, il nous relie au Cosmos. Il est le siège de la connaissance, de la compréhension et de l’élévation de conscience. De couleur blanc/violet, il est symbolisé par l’améthyste et le diamant.
S’il est en dysfonctionnement, l’accès à l’inconscient est bloqué, frustration et migraines peuvent alors être fréquentes.

?

Comment travailler au rééquilibrage de vos émotions ?

Le corps énergétique a tout autant besoin d’être entretenu que le corps physique. Faire le ménage dans son « intérieur » se fait sur tous les plans : matériel (la maison), physique (le corps), énergétique, émotionnel.

Des disciplines physiques et énergétiques comme le Qi Gong, la méditation ou le yoga sont de très bons régulateurs d’énergie si elles sont pratiquées régulièrement et dans un esprit d’hygiène de vie plutôt que de performance.

En effet, ce travail avant tout intérieur de posture et de souffle est extrêmement complet et génère une meilleure circulation de l’énergie dans les méridiens, les chakras, les organes, les vaisseaux. Celle-ci entraîne à son tour un plus grand équilibre mental et émotionnel, se traduisant par un rythme de vie mieux adapté à notre métabolisme (cette slow life qui m’est si chère), une meilleure gestion de nos réactions et une plus grande confiance quotidienne. Il en résulte une économie de moyens pour des résultats parfois meilleurs, en tout cas plus en douceur.

L’alignement, l’harmonie avec soi-même, les autres et la nature est l’objectif premier des médecines douces qui sont d’autant plus efficaces quand elles interviennent en prévention. Les médecins traditionnels dans la Chine ancienne n’étaient rémunérés qu’à la condition que leurs patients soient en bonne santé!

yogajournal.com

Il existe aussi des techniques dédiées à la réharmonisation des chakras. J’aime particulièrement celle de Doreen Virtue que j’ai découverte il y a une dizaine d’années (La purification des chakras en CD ou téléchargement) et que je mets toujours en pratique à ma sauce dès que j’ai un peu de temps en métro, en voiture ou en marchant vers un rendez-vous. Du chakra racine au chakra coronal, elle nous apprend à ressentir l’emplacement, la qualité, le rythme, la clarté, la résonance, la vibration de chaque centre d’énergie et à les calmer, les nettoyer, les dynamiser en fonction de leur état. On ressent à la fin de la pratique un état de calme et de détente, comme si le corps était plus léger, nettoyé des miasmes énergétiques et émotionnels qui nous polluent. Pratiqué quotidiennement ou presque, cet exercice apporte sur le long terme la joie et la sérénité, comme peut le faire Ho’oponopono dont on parle beaucoup ces derniers temps (et qui fera bientôt l’objet d’un article sur Begin!).

Enfin, s’il vous paraît difficile ou contraignant de pratiquer le yoga ou des exercices d’harmonisation des chakras, il existe une solution simple, élémentaire et indispensable à notre équilibre : votre lien avec la nature.

Se plonger dans la nature, c’est avant tout contacter sa nature profonde. En tant qu’être vivant, nous sommes la nature, au même titre qu’un arbre, un papillon, un ruisseau ou une pierre.

Marcher pieds nus sur la mousse, caresser un arbre, ramasser châtaignes et champignons en cette jolie saison automnale, permet de décharger une énergie en nous qui est polluée et tendue. Respirer à fond et en conscience ouvre la cage thoracique, détend le plexus et la région du coeur, engrange une plus grande quantité d’air dans les poumons (savez-vous que la plupart des femmes respirent à moitié de leur capacité pulmonaire?) qui irrigue alors toutes les chaînes d’organes et de muscles qui nous composent. Et s’il vous prend l’envie de crier au monde votre ras-le-bol, votre colère, votre frustration, sachez que la nature et la terre sauront accueillir cette décharge d’énergie négative et la transformer positivement en temps voulu. C’est le moment de vous lâcher!

Pour des informations très complètes sur les chakras, nous vous invitons à visiter le site de Jean-Paul Thouny, Thérapeute énergéticien : energie-sante.net

Sources photos : cliquer sur chaque image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *