Comment devenir « Chief Happiness Officer »

Certaines entreprises ont compris l’importance de retenir leurs talents en leur offrant un cadre de vie où, tout en travaillant, ils peuvent s’épanouir. Les États-Unis, précurseur dans cet univers « corporate » ont innové avec un nouveau métier : CHO ou Chef Happiness Officer, traduisez  » responsable du Bonheur ». Un métier d’avenir, pensez-y !

Plus fort que le DRH : le CHO !

De nombreuses sociétés l’ont compris : un salarié heureux, c’est une entreprise qui se porte bien. Et pour cause, le bien-être d’un individu à un réel impact sur son efficacité et son implication dans l’entreprise, et nous ne parlons pas simplement de l’environnement extérieur ou de l’aménagement des bureaux mais bien de la manière dont l’entreprise prend soin de lui, en l’écoutant, en le chouchoutant…Et ça marche !

Voici quelques chiffres, d’après le livre « Happy RH » de Laurence Vanhée , Chief Happiness Officer au ministère belge de la Sécurité sociale  :
« Depuis la création d’un poste de CHO, les salariés sont deux fois moins malades, six fois moins absents, neuf fois plus loyaux, 31 % plus productifs, 55 % plus créatifs, le taux de candidatures spontanées a augmenté de 500 %. Dans le même temps, le taux de départs volontaires a diminué de moitié.
Notre dernière enquête sur l’engagement des collaborateurs nous révèle que 89 % d’entre eux sont heureux et 84 % se disent fiers d’être fonctionnaire au ministère. »

chief-happiness-officer

Le Chief Happiness Officer fait partie de ces nouveaux métiers nés dans la Silicon Valley, sous l’impulsion de Tony Hsieh et Jenn Lim (société Zappos) en 2009.
D’abord créés dans les start-up, ces postes se développent progressivement dans les entreprises européennes : Payname, KIABI, Decathlon, BNP Paribas, Microsoft Belgique, IMA Benelux …
Plusieurs personnes ont contribué à son essor pour démontrer les bienfaits du bonheur en entreprise : le Danois Alexander Kjerulf (auteur du livre  Happy hour is 9 to 5″,  consultant pour Hilton, Microsoft, Lego, Ikea, Shell, HP, Tata et IBM), Laurence Vanhée (auteur du best-seller « Happy RH »), le Belge Michel Schwarz et sa société Happiness (inside me) et l’Américain Tony Hsieh, (auteur de « L’entreprise du bonheur »).
 De quoi faire réfléchir….
.

Le rôle du CHO

shutterstock_133197947Le CHO a pour principale fonction d’assurer le bonheur des salariés : il organise des activités et met en place des teambuilding (pour des journées rafting, paintball ou encore construction d’igloo!), des sessions de formations (en shiatsu, feng shui, calligraphie, poterie etc…), des soirées (dancing, resto, événementiel…), etc.

Mais pas que ! N’oublions pas que le CHO, loin d’être le clown de service, a de lourdes responsabilités comme d’assurer le lien entre patron/salariés/équipes, en privilégiant le dialogue et la communication. Il  doit tenir compte du bien-être de chacun, reconnaitre les problèmes et trouver les solutions adéquates. Enfin, son rôle est  d’améliorer l’ambiance et la qualité de vie au travail afin de faire ressortir le meilleur de chacun.

Ce nouveau poste hybride et très tendance, permet néanmoins de dépoussiérer les fonctions RH « vieille France » dépassées, voir totalement à coté de la plaque…
En gros, le Chief Happiness Officer est une sorte de super-RH mais en plus funky !

.

Comment devenir CHO

commeunmardiN’importe qui pourrait devenir CHO ? théoriquement oui car ce métier ne s’apprend pas à l’école mais se base en grande partie sur les qualités intrinsèques de l’individu : ouverture d’esprit, créativité, innovation, dynamisme, altruisme, l’empathie, l’écoute, sens de l’humour, positive attitude, organisation, force de proposition, motivation et surtout la capacité d’inspirer le bonheur chez les autres.

Et si vous doutez de trouver des postes en France, nous avons déniché une annonce sur emploi-pro.fr  qui nous a fait largement sourire : « POSTE : Chief Happiness Officer – Super Responsable Ressources Humaines. Sont-ils sérieux? La réponse est OUI ! Mieux qu’une cheerleader, notre CHO recherché est une personne capable de rendre la boite encore plus cool qu’elle ne l’est déjà !  Il faut savoir innover, être motivé, avoir de l’empathie, avoir de l’humour et en plus gérer les problématiques RH. On veut un/une DRH funky, une personne capable d’inspirer le bonheur chez les autres tout en étant garant de la politique RH. Quel serait votre rôle ? Participer au recrutement de nouveaux collaborateurs super cools et vraiment compétents (…) Identifier les besoins des salariés pour un épanouissement total dans leur lieu de travail, Définir notre politique de « care management » (être attentif au bien-être de nos salariés), afin d’augmenter leur productivité (définir les indicateurs d’efficacité au travail), créer de l’engagement au sein de la société.  Un seul credo : Happy Collaborateurs, Happy Leaders, Happy Clients…. »

 

 

happy rhA lire : le livre de Laurence Vanhée  « Happy RH » aux éditions Broché.
Plus qu’un simple mode d’emploi sur le métier de RH/CHO, ce livre est une source d’inspiration, et même d’espoir pour l’avenir des entreprises et leurs salariés en nous démontrant que rechercher le bonheur au travail, le sien et celui de ses collaborateurs, rapporte aux organisations immensément plus que l’exploitation désenchantée des seules ressources humaines.

 

 

 

 

 

Si vous souhaitez donner un grand coup de neuf à votre entreprise, nous espérons que cet article vous aura inspiré. Il est grand temps que les entreprises Françaises montrent l’exemple en apportant un renouveau dans la fonction RH. Elles ont besoin d’un nouveau souffle : pourquoi pas vous ?

17 thoughts on “Comment devenir « Chief Happiness Officer »

  • 4 février 2017 at 07:49
    Permalink

    Bonjour,
    Je suis presque « émue » de voir que ce que je pensais totalement immature, futile, et illusoire soit devenu un sujet qui, sans aucun doute, a sa grande place dans notre conjoncture. Comment rendre les gens heureux : de toute évidence en les écoutant avec bienveillance!!! En entreprise, à l’école, à la maison, dans la vie de tous les jours, une bonne oreille joyeuse et bien ordonnée, de bons outils et les bonnes clés, seront le secret d’une vie plus colorée… je crois bien que je suis l’une de ces oreilles….
    Créons une association des Oreilles Pensées +….

    Reply
    • 13 février 2017 at 14:11
      Permalink

      Merveilleux de vous lire Fabienne…!

      Reply
    • 30 mai 2017 at 17:21
      Permalink

      Bonjour Fabienne,

      Oui , je suis sincèrement convaincue que nous entrons dans une nouvelle ère où l’humain devra être au coeur des systèmes, y compris de ceux de l’entreprise…

      Je partage votre avis sur la question du bonheur « en général »… et je réfléchi sérieusement à bâtir un projet professionnel dans ce sens…

      Souhaitez-vous qu’on en discute ensemble et partagions nos idées ?

      Happinessement vôtre,

      Maria

      Reply
  • 23 janvier 2017 at 12:05
    Permalink

    Bonjour, j’ai travaillé 17 ans au sein d’un grand groupe international , à Grenoble.
    J’ai quitté l’entreprise pour travailler dans des secteurs et environnements à taille humaine: mandataire indépendante en Immobilier et formatrice en anglais en entreprise.
    J’ai dû cesser ces 2 activités car Il me manque la dynamique d’une équipe.. on est plus forts à plusieurs! pour célébrer les victoires comme les échecs, et pour partager, échanger, au quotidien.
    Donc pour la suite de mon parcours je cherche à réintégrer une entreprise, et viser à moyen et long terme, un poste de CHO ou similaire, car ce nouveau type de poste me parle beaucoup, cela fait tant d’années que j’ai ce genre d’idées en tête, et que je n’ose les exprimer par peur d’une mauvaise interprétation comme le manque de sérieux..
    Je me suis souvent sentie seule avec ces idées et ouf enfin je vois que d’autres ont réfléchi et même agi, et c’est un réel bonheur pour moi de constater cela. Bravo à tous les précurseurs.
    Je veux y contribuer, j’ai tant d’idées et d’optimisme.
    alors à bientôt, je ne sais pas encore comment mais je me dirige vers ce type de métier

    bonne suite à tous!

    Reply
  • Pingback: ECOGEST | Pearltrees

  • Pingback: Le bonheur au travail aurait sa recette magique | leblog.hrtoday.ch

  • 4 janvier 2017 at 17:33
    Permalink

    Bonsoir,
    J’ai beaucoup entendu parler de ce poste et je reste convaincue que toutes les entreprises auront recours à ce type de service.
    De formation commerciale,avec une expérience en Banque de près de 13 ans,accouplée à une petite expérience dans la communication.Je suis complètement séduite non seulement par le poste mais surtout par l’envie de mettre le bien-être au travail au centre de la réussite professionnelle.
    Il n’y a qu’à sonder notre propre entourage pour vérifier que ce volet est au cœur du succès.
    Ma question: Après quelques recherches sur internet je regrette de ne pas trouver autant d’offres de postes dans ce sens …
    Ma démarche : je souhaite rencontrer des personnes qui exercent cette profession et avec qui je pourrais faire un partage d’expérience.

    Merci d’avance pour vos retours

    Reply
    • 9 janvier 2017 at 17:57
      Permalink

      Bonjour Nora,
      Il semble pour l’instant que les entreprises françaises ne recrutent pas spécifiquement de « CHO » mais fassent émerger des personnalités en interne qui ont le bon profil. Peut-être faut-il miser sur les grosses entreprises pour un job à temps plein, mais la plupart du temps, cela reste une fonction remplie en interne et à temps partiel, en complément d’une autre fonction, qu’elle soit managériale ou commerciale par exemple.

      Reply
  • 14 décembre 2016 at 14:52
    Permalink

    Bonjour,
    Existe-t-il des formations professionnelles (pouvant être un gage de qualité et de professionnalisme lors d’un entretien) qui concernent ce métier ?
    Je pense également me mettre à mon compte et proposer ce service… (en Normandie)
    Merci de votre retour :)
    Marie

    Reply
    • 29 décembre 2016 at 11:51
      Permalink

      Bonjour Marie, nous n’avons pas répertorié à ce jour de formation externe proposant cette qualification. Généralement, la formation se fait plus ou moins naturellement en interne des entreprises. Souvent un « talent » fédérateur est repéré et les choses se font progressivement.
      Nous on pense que vous devriez vous lancer dès maintenant pour occuper le créneau parmi les premières! Tenez-nous au courant.

      Reply
  • 11 décembre 2016 at 10:08
    Permalink

    Hello ! Très intéressant comme article.
    Suite à la validation d’un BTS Commerce International vous conseillerez quelle orientation d’étude afin de prétendre à ce poste ?

    Reply
    • 29 décembre 2016 at 11:52
      Permalink

      Bonjour Daniel,
      Vous avez dans les formations de coaching des pistes utiles pour intégrer les compétences liées à ce type de job.

      Reply
  • 28 octobre 2016 at 12:49
    Permalink

    Bonjour
    En lisant votre article je me rends compte que ce « nouveau métier  » correspond à ce que que souhaiterai faire. Cependant… comment se créer un profil qui donne envie? Quelle formation recommanderiez vous aux personnes qui voudraient se lancer dans cette aventure ?

    Cordialement
    Aleksandra

    Reply
    • 29 décembre 2016 at 11:54
      Permalink

      Bonjour Aleksandra,
      Pardon pour la réponse tardive… ah les spams!
      Il n’existe à notre connaissance pas encore de formation pour ce type de poste en France, mais si vous regardez tout ce qui se fait autour du coaching en entreprise, vous devriez trouver des pistes intéressantes.

      Reply
  • 14 octobre 2016 at 10:36
    Permalink

    J’adhère à 400%, j’aimerais en être mais j’habite Grenoble, et le bien-être au travail on en est très loin…
    Je viens d’être diplômée Responsable QHSE, et quand je suis en entretien d’embauche et que je parle de bienveillance et d’équité on me regarde comme une extraterrestre!
    Croyez vous que si je me lance en indépendante cela pourrait marcher?

    Reply
    • 21 octobre 2016 at 08:03
      Permalink

      Bonjour Patricia et merci de votre commentaire :)
      Malgré la « nouveauté » de ce type de profil, nous sommes persuadées qu’il existe de nombreuses personnes prêtes à braver le regard « vielle France » et les stéréotypes, la preuve : VOUS !
      Donc restons optimiste et persévérons, il suffit parfois d’une personne pour changer le monde.
      En vous souhaitant de trouver une place de CHO à Grenoble….ou ailleurs !
      Nath & Caro

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *