Et si on réenchantait le lieu de travail * ?

Il suffit de taper « bien-être en entreprise » sur un moteur de recherches bien référencé pour y trouver… plus de 34 millions de résultats ! C’est à se demander quelle boîte ne s’y est pas encore mise et si cela vaut encore la peine de s’y pencher.
Certes, la problématique est vaste et les réponses le sont encore plus. Comment faire le tri entre team building, coaching, méditation, approche collaborative, sieste, potager au bureau et cours de yoga ? Dans le domaine du bien-être, beaucoup des solutions proposées sont utiles et bénéfiques. Mais peu sont réalistes et durables pour la plupart des entreprises.

La question est : que faire pour que l’effet bien-être perdure et soit accessible au plus grand nombre ?

coffee-smartphone-working-technology.

Être à sa place, mais où ?

« Au commencement était »… le lieu ! Le Feng Shui est cet art très chinois, non moins puissant et technique, consistant à aménager des lieux en harmonie totale avec leur environnement et leurs occupants. Très répandu depuis une vingtaine d’années chez les particuliers qui ont compris l’importance de leur équilibre intérieur, il se révèle également utile en entreprise où le lien entre bien-être et performance ne peut plus être ignoré.

D’après une étude 2015 SFL-Ifop, 88% des cadres d’Ile-de-France jugent que leur bureau influe sur leur bien-être personnel et leur motivation au travail.

A l’occasion d’un déménagement ou d’une réorganisation, les dirigeants sont à la recherche de solutions innovantes, fiables et intelligentes pour offrir à leurs équipes des lieux en adéquation avec leurs méthodes de travail (confidentialité, flexibilité, collaboration, créativité, etc.). Si les salariés ont la chance d’avoir un management qui a à cœur de les impliquer dans les choix d’aménagement, alors le résultat se mesure positivement en termes de recrutement, motivation, fidélisation, réputation et donc performance. Avec le développement des « bureaux à la Google », les enquêtes montrent que les moins de trente ans sont aujourd’hui la tranche d’âge la plus sensible à la qualité de ses bureaux. Pour ne pas se couper de cette génération et faire le lien avec les précédentes, il est important de leur offrir un cadre de vie en accord avec leurs aspirations.

Le Feng Shui en entreprise, comment ça marche ?

google-office-london-7
Concrètement, le travail d’un consultant Feng Shui consiste à trouver les meilleurs axes énergétiques pour son client dans un espace donné. Il peut aussi imaginer, avec les professionnels de l’architecture et de la décoration, des bureaux et espaces de détente reflétant l’ADN d’une organisation, et dans lesquels :

  • on se sente bien
  • on travaille efficacement
  • les relations interpersonnelles sont harmonieuses
  • l’environnement est au service de la stratégie de l’entreprise.

Une analyse fine de l’espace et son environnement détermine les influences énergétiques les plus favorables et permet de placer celles et ceux qui y vivent dans le meilleur flux. Comme le jardinier qui choisit soigneusement l’endroit et le moment où il va planter la graine qui donnera le meilleur fruit, la subtilité dans l’art du Feng Shui réside dans le travail sur l’invisible (orientations, circulation de l’énergie, sélection de dates) et le visible (matières, formes, proportions, couleurs…).

Quel est l’enjeu ?

La valeur ajoutée d’un aménagement Feng Shui, qu’il soit réalisé en entreprise ou chez des particuliers, se mesure notamment par une appropriation du lieu plus rapide et naturelle.

Lorsque le lien entre l’espace, le temps et les hommes devient organique, on atteint le point d’équilibre : celui où l’on devient capable de donner le meilleur de soi tout en canalisant l’énergie dans la concentration et vers le but, afin de ne pas la dépenser inutilement.

Lorsque nous interrogions un ancien Chef d’Etat-Major des Armées sur la décision la plus difficile qu’il ait eue à prendre de toute sa carrière, il nous répondit sans hésiter : « Le choix des hommes ». Ce qui se joue dans toute organisation, c’est avant tout la complexité du facteur humain.

Être à sa place et s’y sentir bien, c’est d’abord une question de santé, et pour les chinois : un gage de prospérité et de longévité.

 

* Réenchanter le travail est un concept cher à notre ami Pierre Hurstel, Fondateur de Matière à réflexion

 

Sources photos : Google

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *