Garder son énergie en hiver

A l’image d’une journée, l’énergie n’est pas la même en hiver qu’en été, parcourant les différentes couches de l’organisme selon la saison, atteignant son apogée énergétique dans les organes rattachés à cette saison, afin de renforcer leur fonctionnement.

Préserver notre énergie

L’hiver, c’est la fin d’un cycle et l’amorce d’un nouveau cycle.

Après la récolte de l’automne, pour passer sereinement l’hiver, nous devons avoir stocké et accumulé des réserves (d’énergies).

yinyangC’est l’intériorisation, le Yin de Yin.
Afin que ces réserves d’énergie soient suffisantes pour la nouvelle année, on adopte un rythme plus lent, de « gestation  ou de repos», en suivant l’exemple de la nature qui s’est endormie.
On diminue nos activités (énergie Yang), en se couchant plus tôt pour allonger la phase de sommeil (phase de récupération en énergie Yin), et on se protège du froid en se couvrant largement, notamment la région lombaire (Reins), la tête, les pieds.

Profitons-en pour faire de la méditation, lire, rester à la maison bien au chaud et retrouver notre moi intime !

 

/Comment se manifeste le déséquilibre ?

L’élément Eau qui symbolise cette saison dans la théorie des 5 éléments de la médecine chinoise, c’est la force retenue, à l’image du barrage qui fournit l’électricité du Feu (cœur).

Dans la nature ce sont les sources, rivières, océans, lacs, chutes d’eau…

Dans le corps humain, c’est une véritable réserve de potentiel vital de l’individu qui augmente en cette saison : pureté avec la fonction des reins (associé à la vessie), force avec les surrénales, et notre potentiel vital avec les gonades.

 Ces organes renforcés donnent courage, confiance et facilitent la prise de décision. Peur et indécision ou à l’opposé témérité excessive peuvent être un signe de déséquilibre énergétique de ces organes. L’état énergétique de ces organes se voit dans les os, les dents, les cheveux, les oreilles (ouïe).

Un déséquilibre de l’élément Eau, et les blocages dans les méridiens Rein et vessie qui lui sont rattachés, peuvent entrainer fatigue générale, réveils difficiles, frilosité excessive, raideurs articulaires, crampes, douleurs lombaires, règles longues et abondantes, problèmes urinaires, incontinence, tensions émotionnelles liées à nos peurs profondes, etc…

 

Recommandations sur le plan alimentaire

A l’hiver correspond l’apogée de l’énergie vitale dans l’élément Eau.

  • On cesse de trop stimuler sa nutrition par la saveur salée, en limitant dans les produits de la mer, algues et poissons, la sauce de soja, le sel, jambon, olives, anchois et salaisons. Cela permet de freiner son action dominatrice sur le cœur, qui est forte en hiver.
  • On consomme l’amer subtil qui soutient le cœur affaibli, par du riz sauvage, endives, sarrasin, seigle, navets, cardes, artichauts, chicorée, échalotes, viande de pintade et de mouton.
  • On tonifie les poumons par le riz long, le millet, le quinoa, l’avoine, le chou chinois, les épinards, les navets, les carottes, la ciboule, les pousses de bambou, les courges d’hiver, les poireaux, le poulet, le lapin, la sardine, la sole, les amandes, les noix, le tournesol, le miel.
  • On tonifie avec les mêmes aliments l’estomac en y ajoutant, le maïs, l’orge, le chou-rave, le panais, l’endive, les pleurotes, les pois, les pois chiches, le canard, la caille, le bœuf, la pomme, la poire, l’avocat et le raisin, afin d’accueillir le Yang et de favoriser son essor.

 

eau
Un MAKKO-HO régulier et en douceur pour harmoniser la circulation dans les Méridiens Rein
et Vessie qui véhiculent l’énergie : ici le MAKKO-HO de l’élément Eau.

artfichier_752626_3451882_201402204049145

On masse le premier point du méridien Rein
appelé « source jaillissante », entrée d’énergie Yin de la Terre.

 

alice1
Alice FEHERVARI
Praticienne Shiatsu
www.espace-sante-equilibre.fr

3 thoughts on “Garder son énergie en hiver

Comments are closed.