Remèdes naturels pour préserver votre foie

Toc, Toc , Toc, devinez qui arrive ! Après cette période glaciaire, le printemps frappe doucement à notre porte. Notre corps, à l’image de la nature, va lentement se « réveiller »,  notre sang va s’activer, nos organes vont sortir de leur repos hivernale et notre foie va être soumis à contribution. Il  convient donc de suivre quelques conseils pour le préserver et vivre en harmonie avec cette période. 

Le réveil de la nature au printemps correspond à la croissance et au renouveau. L’organisme humain suit ce mouvement, en s’activant et en se revivifiant. Notre circulation sanguine doit donc s’adapter à ce rythme plus cadencé et a besoin d’être régularisée.

En médecine traditionnelle, c’est le FOIE qui est responsable du bon fonctionnement du sang, en l’emmagasinant, en entretenant sa circulation et en le redistribuant dans tous nos organes.  Le FOIE a aussi pour fonction de chasser les toxines mais avec le temps il s’encrasse et réalise moins bien sa fonction de nettoyage. Les toxines s’accumulent et les problèmes apparaissent (peau, migraines, encombrement des voies respiratoires, manque d’énergie, tendance à tomber malade plus facilement…).

Son rôle est donc essentiel car de son bon fonctionnement dépend notre équilibre, d’où la nécessité au printemps de le tonifier, de l’aider à éliminer les toxines de l’hiver par une hygiène de vie et une alimentation adaptée.

.

Le printemps : mode d’emploi

ghCommencez la journée par un verre d’eau tiède afin de vidanger  la vésicule biliaire et relancer le travail du foie, puis consommez 1 à 2 citrons pressés dilués dans 1.5 litre d’eau le long de la journée (= minimum 8 verres d’eau minérale).

Lors des repas, veillez à mastiquer longuement les aliments jusqu’à obtention d’une bouillie et ne mangez que lorsque vous avez faim. Arrêtez dès que vous êtes rassasié !

Faites du sport en douceur (marche, piscine, qi qong…) pour s’oxygéner et sortez vous promener au grand air dès que possible, faites des massages pour drainer votre système lymphatique et couchez-vous plus tard sans dépasser 23h (il est recommandé de se lever assez tôt !).

 Portez des vêtements chauds, amples, confortables, qui facilitent la circulation de l’énergie vitale et du sang et purifiez l’air des chambres avec de l’essence de menthe pour prévenir l’arrivée des virus et bactérie

Au printemps, nos émotions sont facilement tournées vers la colère, or la colère abîme le foie. Il faut alors cultiver le calme, la paix et la sérénité

.

Les aliments à éviter pour préserver le foie

En priorité, supprimez l’ alcool : c’est le premier ennemi du foie ! Buvez un minimum de café, de sodas et de boissons froides et évitez les sucreries, les édulcorants et une trop grande consommation de chocolat.

Évitez les huiles pour purger le foie (huile de lin et huile d’olive en petite quantité sont acceptables) et diminuez au maximum les graisses saturées des viandes (charcuterie, poisson gras…) et surtout les graisses contenues dans les produits industriels. Limitez  au maximum les produits laitiers (fromages, yaourts, beurre…)

Retirez les céréales contenant du gluten (riz, blé, seigle, avoine, orge…), diminuez le pain et les pâtes et évitez le maïs et les grains (sauf en petite quantité).

 

 

Une alimentation pour soutenir le foie

sac de légumesCommencez le repas par un aliment cru pour favoriser la digestion et adopter une alimentation riche en fruits et légumes.

Consommez des aliments amers (brocolis, choux de Bruxelles, choux, choux-fleurs, ail, oignon, céleri, asperge, radis noir, pissenlit, artichaut…) associés à des céréales ou graines germées (sarrasin, quinoa, riz complet, lin,…) et ajoutez herbes fraîches et épices (gingembre, cannelle et surtout le curcuma).

Favoriser les modes de cuisson douces : vapeur, étouffée, papillote… et éviter tout ce qui est frit, bouillie, rôti. Privilégiez les mono-diètes (attention, cela nécessite une consultation et/ou un accompagnement pour les novices).

.

Quelques aliments aux super-pouvoirs

L’artichaut : très peu calorique, stimulant et régularisant le foie.  Il diminue le sucre présent dans le sang, régule le cholestérol et diminue l’absorption de graisses.

L’ail : protège le foie des dégâts des toxines

La betterave et le radis noir : plantes de détoxification du foie par excellence, entraînent une vidange de la vésicule biliaire, facilitent le transit et désenflamment le foie

Le citron : un des plus forts nettoyants hépatiques, stimule les vésicules biliaires paresseuses, aide à éliminer les graisses accumulées dans le foie

L’ortie :  Dépurative, elle stimule l’ensemble des fonctions digestives et ses feuilles permettent un excellent drainage du foie et de la vésicule.

Le pissenlit : riche en vitamine C, c’est l’un des plus puissant dépuratif qui nettoie foie et  reins en améliorant les fonctions hépatiques

La sauge : sa tisane exerce une action très positive sur les troubles hépatiques qu’elle améliore rapidement

Le romarin : stimule et décongestionne le foie et la vésicule biliaire

Le curcuma:  plante hépato-protectrice, augmente la sécrétion de bile de 100% et prévient la formation de calculs biliaires

Le chardon-marie : protège le foie  en permettant aux cellules de se régénérer, conseillé contre l’hépatite, la cirrhose, les calculs biliaires et le traitements contre le « foie gras ».

Le gingembre: contient des antioxydants pour traiter le « foie gras »,  il est efficace pour réduire les triglycérides.

Le pamplemousse: très bon pour les malades du foie (comme celle du « foie gras »),  diminue la graisse du corps et à atténuer le syndrome métabolique.

Les noix : riches en acide aminé, en glutathion et en acides omégas 3, qui aident le foie à se débarrasser de l’ammoniaque, responsable de certaines maladies.

 

One thought on “Remèdes naturels pour préserver votre foie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *