Vous avez un message de l’Univers… pour avril!

Il faut aller chercher plus loin pour trouver l’essence du mois d’avril. Oh non, elle n’est pas en surface, et c’est comme le travail qui nous est demandé ce mois-ci. Bien plus que de la persévérance, il s’agit de la fouille archéologique. L’image que je reçois pour vous parler de nous ce mois-ci est celle d’une grotte type grotte de Lascaux avec un bassin dans le fond, des stalactites, et beaucoup d’obscurité.

CIMG4110Et pourtant ou soudain, les merveilles de la nature font surface. Elles ont plein de façons de se manifester, soit dans le brillant d’une roche, ou dans la lumière qui arrive d’on ne sait où, ou bien encore dans la vie aquatique. Certaines grottes nous emmènent à remonter à la surface tout lentement et soudain à percevoir le monde par en dessous. 

On me montre une grotte dans laquelle j’allais souvent, au Maroc, ce sont les grottes d’Hercules, qui nous montrent le visage d’Hercules, et de magnifiques vues sur la mer, en fonction des heures du jour et de la nuit, comme il pourrait s’agir d’un cinéma en plein air. 

Alors vous voyez de quoi je parle je pense, et quelque soit la grotte que vous avez en tête, vous avez certainement des images. On voit qu’il y a de TOUTES FAçONS des merveilles à observer, et ce peu importe l’effort qu’on doit fournir pour descendre au centre de la Terre ou pour en remonter. 

La question du mois d’Avril est bien plus autour du chemin que nous faisons pour aller les observer. Parfois une petite balade de quelques dizaines de minutes suffit à nous faire visiter une grotte, et parfois il faut s’équiper vraiment plus pour descendre : lampes frontales, chaussures anti-dérapantes, et corde de sécurité…

En Avril, nous apprenons que peu importe la balade, nous sommes invités à descendre nous rendre dans nos profondeurs pour aller trouver notre essence. Le doute n’est pas invité, lui, car il n’est pas question de savoir si nous recelons (de Receler = Renfermer, contenir en soi des choses plus ou moins cachées ou secrètes) de magnifiques trésors en nos profondeurs. Oui, nous en avons. La question est davantage de comment aller dans cet espace, et de jouer le jeu jusqu’au plus profond de nous-mêmes. 

Alors concrètement, comment dans nos vies quotidiennes, aller dans nos profondeurs et que représentent-elles ? 

Nos profondeurs représentent la relation la plus intime que nous avons avec nous-même, la relation à notre âme. 

Qui semble-t-il ne se manifeste pas au quotidien. 

Semble-t-il, car nous ne l’avons pas appris. 

Semble-t-il car nous ne savons pas la décoder. 

Grotte Source Pixabay -skeeze

Là au passage d’un mot, d’une émotion, d’une sensation, notre âme, l’essence de notre essence divine nous insuffle nos élans de vie. Quels qu’ils soient, joyeux ou douloureux. 

Comment aller donc dans nos profondeurs ? 

L’entrée de la grotte se situe dans le coeur, et la clef est l’authenticité. Cette grotte est notre royaume privé et nous pouvons nous y rendre seul ou accompagné. Nous pouvons choisir de nous y rendre parfois ou d’y résider la plupart du temps, c’est selon notre envie. 

Les mots clefs sont ainsi posés : coeur, authenticité et envie. 

Ils seront vos maîtres en avril, et si le commun adage dit « ne te découvre pas d’un fil », ici il s’agit de se découvrir complètement, d’être en complète transparence, en tout cas pour soi-m’aime. 

Ce message est tout à fait inspiré, guidé, comme chaque mois, et les guides me précisent qu’il contient les codes énergétiques nécessaires pour vous aider. Lisez et relisez, avec le coeur, laissez-vous imprégner et laissez-vous guider. 

Beau mois d’Avril,

Belles ailes, Amel

amel
Amel Léger
Thérapeute et coach
www.lesailesdemoname.fr

Sources photos : Pexels, Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *